Le guide des Etats-Majors

X

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

HLDI et HLD renforcent leur contrôle sur Tessi

Déjà détenteurs de 54% du capital, les deux investisseurs lancent une OPA sur le flottant.

Par  Olivier Pinaud le 14/01/2019



Deux ans après avoir pris le contrôle de Tessi, pour ce qui était alors leur premier investissement en commun, HLDI et HLD Europe veulent renforcer leur pouvoir sur le groupe spécialisé dans le traitement des chèques. Réunies dans la société Pixel Holding, la société d’investissement de la famille Dentressangle et celle cofondée par Jean-Bernard Lafonta vont lancer une offre publique d’achat simplifiée sur la partie du capital qu’elles ne détiennent pas encore, soit environ 46%.

Pixel Holding propose 160 euros par action Tessi, soit une prime de 39,1% par rapport au cours moyen pondéré par les volumes de l’action sur les 20 jours de bourse précédant le 7 janvier 2019 et de 28,4% par rapport au cours moyen pondéré sur les 60 jours de bourse précédant le 7 janvier. Début 2017, HLDI et HLD avaient acquis le bloc majoritaire (54%) de Marc Rebouah, le fondateur de Tessi, au prix de 132,25 euros (avant dividende).



Une porte de sortie pour les actionnaires qui le souhaitent

Depuis cette opération, «la liquidité sur le titre est faible. En outre, la vente de la participation dans CPoR Devises (opération finalisée le 31 décembre 2018, ndlr) modifie le profil de risque de Tessi, avec une moindre diversification de son activité et un niveau d’endettement plus élevé. L’offre publique ouvre aux actionnaires qui le souhaitent une porte de sortie», avance Jean-Bernard Lafonta, co-fondateur et associé de HLD, pour expliquer le lancement de cette OPA. L’objectif n’est pas de procéder à un retrait de la cote par la suite. L’OPA, dont le montant maximal est de 200 millions, sera financée en fonds propres, puis refinancée.

Dans le même temps, Tessi prévoit de reverser 120 millions d’euros à ses actionnaires, dont les 85 millions du produit de cession de CPoR et une quinzaine de millions d’euros de ventes immobilières. Après cette opération, couplée au refinancement de la dette, qui s’élèvera en données nettes à 145 millions d’euros, le ratio de levier de Tessi s’élèvera à 2,5 fois.

«Même si nous détenons déjà la majorité du capital, notre renforcement nous donnera plus de flexibilité à l’avenir, notamment si nous devons augmenter le capital de la société pour assurer son développement», ajoute Jean-Bernard Lafonta. D’éventuelles acquisitions ne sont toutefois pas à prévoir dans l’immédiat. «La priorité à moyen terme est de stabiliser les activités internationales de Tessi, notamment en Espagne où le plan de transformation en cours devrait nécessiter encore plusieurs semestres de travail», reconnaît Jean-Bernard Lafonta.

A LIRE AUSSI

15/07/2019

Claranova valide sa renaissance avec un Euro PP

Il y a cinq ans, rares auraient été les parieurs à miser sur une telle opération. Claranova, société relancée sur les fondations de l’ex-Avanquest, a ...


08/07/2019

DBV devra tenir ses promesses pour que l’embellie boursière perdure

01/07/2019

Ornikar fait le plein de fonds propres pour accélérer

24/06/2019

Carrefour cède le contrôle de ses activités en Chine



NOMINATIONS

 
 
Nommé le 15/07/2019
© L'Oreal China
 
 
Nommé le 15/07/2019