Le guide des Etats-Majors

X

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Les créanciers de Conforama maintiennent le groupe

Une conciliation validée par le tribunal de commerce prévoit l’injection de 316 millions d’euros de «new money» pour tenter de rétablir le groupe.

Par  Olivier Pinaud le 15/04/2019



Conforma gagne du temps. Le tribunal commercial de Meaux a approuvé hier un accord de conciliation entre les créanciers des différents sociétés du groupe d’ameublement, propriété du sud-africain Steinhoff. Le plan prévoit l’injection par les créanciers de 316 millions d’euros de nouvelles disponibilités (new money).

Selon une présentation faite aux prêteurs, le montant cash de cette new money s’élève à 301 millions d’euros. Elle a une maturité de 4 ans et paie des intérêts de 10% au-dessus de l’Euribor 3 mois. Plusieurs commissions ont également été payées aux prêteurs, qui ont souscrit cette nouvelle dette avec une décote importante (97,5 sous le pair). Une fiducie a été mise en place pour apporter plus de protection aux prêteurs.

En parallèle, d’autres financements ont été aménagés. Tikehau a par exemple accepté d’aligner sur cette nouvelle dette la maturité du crédit de 115 millions d’euros à 3 ans débloqué pour Conforama en janvier 2018, tout en conservant ses éléments de sécurité.

Ces ressources doivent permettre à Conforama de lancer un plan de restructuration avant une probable cession. Ce plan sera mené par une nouvelle direction, avec Helen Lee Bouygues à la présidence et Cédric Dugardin comme directeur général, à la place d’Alexandre Nodale.

Lors d’un comité central d’entreprise tenu hier, la direction a indiqué qu’une «première tranche servira à rembourser une partie des dettes de Conforama mais aussi à financer les besoins en trésorerie et à améliorer la performance de l’enseigne», explique Force Ouvrière. Par ailleurs, «une seconde tranche à percevoir au cours du 1er trimestre 2020 pourrait servir pour partie à restructurer certains magasins dits déficitaires».

Fin 2018, Conforama portait une dette nette consolidée de 1,72 milliard d’euros. Selon des données encore non auditées, Conforama a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros, en baisse de 4% en données comparables. Son Ebitda a chuté de 60%, à 54 millions. Déjà pénalisé par les difficultés de son propriétaire Steinhoff, au coeur d’un scandale comptable, Conforama a également souffert de la dégradation du marché français de l’ameublement. Les cash-flows après investissements du groupe étaient négatifs de 197 millions d’euros l’an dernier.

Selon les projections transmises aux prêteurs, Conforama prévoit une hausse de 3% du chiffre d’affaires cette année, mais une nouvelle baisse de l’Ebitda à 48 millions. Le cash-flow devrait retrouver l’équilibre en 2020.

A LIRE AUSSI

13/05/2019

Iliad promet une politique de rémunération des dirigeants plus académique

Les mauvaises performances commerciales d’Iliad et la claque qui a suivi en Bourse ont eu un effet retentissant. Mardi, lors de la toute première ...


06/05/2019

Altice Europe paie au prix fort son retour sur le marché

29/04/2019

Denis Kessler sauve son mandat et sa rémunération en AG

15/04/2019

Les créanciers de Conforama maintiennent le groupe



NOMINATIONS

 
Nommé le 17/05/2019
 
Nommé le 16/05/2019
 
Nommé le 15/05/2019
 
Nommé le 15/05/2019
 
Nommé le 15/05/2019