Le guide des Etats-Majors

X

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

La famille Bouygues adresse un message de confiance à 91 millions d’euros

La holding familale SCDM a profité de la récente baisse du cours de Bourse pour acheter 0,74% du capital supplémentaire.

Par  Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones le 17/12/2018



Pour la famille Bouygues, la confiance a un prix. Entre le 19 novembre et le 11 décembre, Martin Bouygues et son frère Olivier, respectivement PDG et directeur général délégué du conglomérat, ont acheté pour 90,6 millions d’euros d’actions Bouygues. Selon les déclarations faites à l’AMF, les dix-sept ordres ont porté sur 2.715.000 titres, représentant 0,74% du capital, et ont été passés par SCDM, la société contrôlée par les deux dirigeants. Les actions ont été achetées à un prix unitaire moyen de 33,37 euros, situé dans les 20% les plus bas du canal horizontal dans lequel évolue l’action depuis le début de l’année (entre 45,98 et 30,30 euros).

Ces achats ne peuvent se justifier par la seule crainte d’une dilution à venir de la réalisation de l’augmentation de capital réservée aux salariés de Bouygues, prévue le 27 décembre. Selon nos calculs, SCDM regroupe à ce jour 21,3% du capital du conglomérat, ce qui en fait son premier actionnaire devant les salariés (17,60%). Cette participation constitue un rempart solide contre d’éventuelles tentatives d’OPA hostiles, comme en 1998 lorsque SCDM et les salariés de Bouygues firent barrage au raid de Vincent Bolloré.

Le renforcement de SCDM ressemble davantage à un signal émis par les dirigeants afin de rassurer les investisseurs sur le potentiel de redressement de l’entreprise et de son cours de Bourse après l’avertissement lancé en octobre dernier sur les résultats 2018. «Ces achats d’actions traduisent la confiance de la famille Bouygues dans l’avenir du groupe», confie un porte-parole de SCDM à l’Agefi-Dow Jones.

Un optimisme partagé par les analystes. Selon un consensus Factset, ces derniers anticipent un résultat opérationnel courant (ROC) de 1,43 milliard d’euros pour Bouygues à fin 2018. Ce niveau représente une légère amélioration de 1% du ROC sur un an. Or, lors de leur alerte d’octobre, les dirigeants ont prévenu qu’ils prévoyaient une «stabilisation» ou une «légère baisse» de cet indicateur cette année, contre une «amélioration» de celui-ci visée initialement.

Le risque d’une déception majeure sur les résultats 2018, qui seront publiés le 21 février 2019, semble donc écarté. A cet égard, le recul de l’action Bouygues, de 24% depuis le début de l’année, est probablement excessif. Il fait ressortir une valorisation relativement basse. Le ratio capitalisation sur résultat net (PER) s’élève à 13 pour 2018, soit une décote de 33% par rapport au PER moyen des trois années précédentes, et le rendement du dividende à verser l’année prochaine est estimé à 5,2%.

A LIRE AUSSI

14/01/2019

HLDI et HLD renforcent leur contrôle sur Tessi

Deux ans après avoir pris le contrôle de Tessi, pour ce qui était alors leur premier investissement en commun, HLDI et HLD Europe veulent renforcer ...


07/01/2019

Des minoritaires de Sequana attaquent Bpifrance

17/12/2018

La famille Bouygues adresse un message de confiance à 91 millions d’euros

10/12/2018

Amber s’invite au capital de Suez



NOMINATIONS

 
Nommé le 18/01/2019
Prise de fonction le 01/02/2019
 
Nommé le 18/01/2019
© Baptiste Lignel
 
 
Nommé le 18/01/2019
 
Nommé le 18/01/2019
© L. Mary